Histoire de la pêche

Comme pour la chasse, l’histoire la pêche nous ramène aux fondements de notre évolution.

Pour se nourrir et subsister, l’homme apprit à cueillir, à chasser et à pêcher.

L'histoire de la peche à l'ère néolitique

Pendant cette longue évolution, il a d’abord essayé de capturer les poissons à la main.
Durant cette période, il  consommait du poisson seulement lorsque l’occasion se présentait.

La pêche comme activité nourricière vint par la suite, pendant la préhistoire, à l’ère du Paléolithique supérieur. L’homme a maintenant évolué, il chasse et pêche à vue.
De cette période, on a retrouvé quelques anciens outils de pêche. Des pointes à cran, taillées dans le silex puis en os qui ont armées les premières lances.

Ces armes font place ensuite à de véritables harpons réalisés en os ou en bois de renne.

Harpons préhistoriques en bois de rennesPhoto Kadath

La pratique de ces techniques primaires a perduré très longtemps dans certaines tribus.

Vint alors le moment où la technique de pêche se sépara à tous jamais de celle de la chasse.

L’homme ne frappe plus à vue. Il cherche à attirer sa proie grâce à un appât. Quelques 16000 ans avant notre ère, l’homme invente la ligne de pêche.

Nous sommes à l’ère du Néolithique, l’hameçon fait son apparition.

Les premières lignes très rudimentaires sont constituées de lianes, de racines ou de crin de cheval et intègrent dans leur prolongement les premiers rudiments d’hameçons qui s’avèrent n’être qu’un simple bâtonnet de bois ou d’os.

Avec l’âge de la pierre polie, l’hameçon se transforme en crochet. Il est sculpté ou travaillé dans un os d’ivoire ou dans le bois. Puis sous l’âge des métaux un peu avant notre ère et avant J.C, l’homme façonne le bronze. Il réalise ses premiers hameçons en métal qui ressemblent désormais aux nôtres. L’avènement du fer apportera ensuite la résistance nécessaire.
hamecons de l'âge de bronze

L’histoire semble octroyer aux égyptiens l’invention de la canne à pêche 2000 ans avant JC. Ils seraient aussi également à l’origine des premiers filets.

Plus tard, les grecs révolutionneront à leur tour la pêche. Ils seront les premiers à pêcher au mort manié afin de capturer des mérous en mer Égée.

La première mouche artificielle apparait dans les écrits pour la première fois au III ième siècle. L’écrivain romain Claudius Aélianus  en fait mention après avoir vu des pêcheurs Macédoniens, envelopper un hameçon de corne taillé avec de la laine écarlate et des plumes de coq pour leurrer et attraper le poisson.

Par la suite, la pêche comme activité de subsistance devient progressivement une activité commerciale puis de loisir.

En Europe, le premier traité de pêche “Treatyse of Fishung with an Angle” est imprimé en 1496 en Angleterre.  Il répertorie les poissons, le matériel de pêche, les appâts, les techniques et même quelques mouches.

En 1653 l’auteur anglais Izacc Walton publie “The Compleat Angler, or the Contemplative Man’s Recreation”, un recueil de conseils et d’astuces visant à faciliter la pêche de loisir.

En 1669 Colbert rédige en France une ordonnance réglementant les activités halieutiques autour des cours d’eau pour préserver la ressource.

Pendant la révolution, l’abolition du droit exclusif de la pêche en janvier 1793 provoque le pillage des rivières et étangs. La loi du 4 mai 1802 restitue au domaine public le droit exclusif de pêcher dans les rivières navigables et un avis du Conseil d’État de 1805 redonne aux propriétaires le droit de pêche dans les rivières non navigables.

La loi du 15 avril 1829 réglemente les droits d’usage, instaure la fonction de garde-pêches, réglemente le matériel de pêche, la taille et les espèces capturées.

On attribue la première canne de l’ère dite moderne en bambou refendu à Samuel PHILIPPE en 1860. Cette technique novatrice fut une mini révolution dans la pêche de loisir.

Au XX ième siècle les progrès technique de l’ère industrielle, font évoluer la pêche. Le moulinet à frein incorporé est inventé en 1913 et le moulinet à tambour fixe en 1930.

Le nylon est inventé en 1942 par Dupont de Nemours.

Les matériaux se modernisent et on voit apparaître des cannes en aciers ou en aluminium (Duralumin), matériaux qui très vite seront remplacés par la fibre de verre.

La canne en fibre de verre fut imaginée par le Dr Arthur M HOWALD, un américain, qui après avoir brisé le scion de sa canne eut l’idée d’en faire fabriquer une en fibre de verre liée avec de la résine.

C’est à un Français Mr DUBOIS à qui l’on doit la première canne de fibre de verre creuse. Son invention permit par la suite la conception des cannes télescopiques.

Les cannes en carbone se démocratisent plus tard au début des années 90 en profitant des avancées technologiques de l’aérospatiale. Un matériau qui combine souplesse, légèreté et résistance.

De nos jours les fabricants mélangent les différents matériaux et donnent aux cannes des applications spécifiques aux différentes techniques de pêche. (coup, bolognaise, bombette, anglaise, toc, mouche, lancer, soutenir, jigging, surfcasting, traine, etc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *