Canet en Roussillon

Caractéristiques du port:

Nombre de places: 1 300
• postes d’amarrage de 4.50 à 35m..
• Emplacements spéciaux pour catamarans sur pontons

Profondeurs: jetées extérieures 4,5 m, avant-port 4 m, port principal 3,5 m, bassins Corbieres et honneur 3,5 m, Marinas 2,5m.

Feux d’entrée port.
Visibilité 5 M
• Jetée Sud : Feu rouge à occultations régulières 3 éclats en 12s
• Jetée Nord : Feu vert 3 éclats en 12s.

Coordonnées:  Latitude 03°02’18’’ E – Longitude 42°42’42’’ N

Services proposés :

Eau et électricité à quai : 220 v – 6 ampères
5 blocs sanitaires, wc, douches et bacs à lave.
Laverie

Wifi.
Surveillance du port, surveillance de nuit, pontons vérouillés par grille.
Manutentions, grue 3 t, élévateurs 35 t, 50 t et 200 t, et slipway de 80 t
3 cales de halage, darses de 6 et 12 m de large.
Aire de carénage de 13 000 m².

Station carburant (SP95, SP95 détaxé, diesel, diesel détaxé) 24 h/ 24 automate.
Gardiennage à terre et à flot, conteneurs sélectifs,
Pompes eaux noires et fond de cale.
S.N.S.M. Vedette de 2ème Classe SNS 233 “La Canétoise III 04.68.80.68.88
Shipchandlers.

Labels: Ports propres, Pavillon bleu

Gestionnaire :

Société Publique Locale Sillages
Parking Ajaccio – Port de Canet
BP 210 – 66141 Canet-en-Roussillon cedex
Téléphone : +33 (0)4 68 86 72 73
Fax : +33 (0)4 68 86 72 72
Email : capitainerie@sillages.fr
Site web : www.port-de-canet.com

 

Le port de Canet en Roussillon et sa longue plage de sable fin

Histoire de la ville.

C’est avant l’An mille que le premier château de Canet fut édifié, à l’intérieur des terres sur une hauteur naturelle, artificiellement surélevée. Les abords de la plage étaient dangereux à cause des incursions de pirates barbares.
La ville de Canet était alors entouré de solides murailles de plus de 6 mètres de haut, flanquées de 14 tours.
Un riche passé souvent méconnu mais dont il reste encore aujourd’hui quelques traces visibles.
Peu à peu, le village s’agrandira sous la protection du donjon seigneurial et prospérera, tout comme Perpignan dans son rôle de capitale des comtes du Roussillon dont il était le port naturel.

Le déclin du Roussillon et de Canet va ensuite s’amorcer avec la disparition du royaume de Majorque (1272-1344).
La bourgade va alors subir de plein fouet les foudres de la politique locale. De 1398 jusqu’à 1422, Collioure fut déclarée seul port roussillonnais habilité au débarquement de marchandises. Et bien que le village eut d’autres sources de revenus, cela provoqua lentement son déclin. Sa démographie va chuter rapidement tout comme son activité.
La guerre franco-espagnole qui prit fin en 1659 consomma définitivement la ruine du village. L’activité de la plage cessa progressivement et les salins furent abandonnés, laissant place à une zone de marécages pestilentiels. Vers la fin du XIIIème siècle, la population était tombée à moins de 200 habitants.

Canet connu un renouveau à partir du siècle suivant grâce à l’assèchement des marais, puis à l’extension du vignoble.

Mais c’est surtout avec la construction du tramway au début des années 1900 et la mode des bains de mer que Canet va renaître de ses cendres. Ce nouveau moyen de transport permet aux Perpignanais de venir sur la grande plage, dès le retour des beaux jours. Les premières constructions en dur voient le jour le long du rivage puis avec son casino, Canet-plage se voit décerner le titre de première station balnéaire du département. Ensuite, les congés payés et l’explosion touristique de l’après-guerre promurent Canet au rang de station balnéaire de renom, au détriment de ses activités traditionnelles, agriculture et pêche.

Les années soixante dessinèrent définitivement les lignes architecturales de la station. Ici ou là on peut encore apercevoir entre deux immeubles modernes quelques magnifiques “Canétoises” qui nous rappellent des souvenirs du temps passé.
De nos jours la ville et son port de plaisance offrent un véritable confort et une réelle tranquillité aux plaisanciers, à deux pas de toutes les commodités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *