Le pageot

Le pageot commun.

Le pageot commun (Pagellus erythrinus) est une espèce appartenant à la famille des sparidés.

Le pageot commun - la pêche plaisir en Pays Catalan

Le pageot commun – Pagellus Erythrinus

Ce sparidé de couleur rose-gris, proche cousin de la daurade royale, possède une excellente réputation chez les pêcheurs en mer tant par ses qualités de combattant que pour le goût de sa chair.

Morphologie.

Taille:

Moyenne : 25 à 45 cm
Maximale : 60 cm

Le pageot est un poisson qui présente un corps ovale avec des flancs aplatis avec une allure quelque peu trapue en taille adulte. Sa bouche est relativement petite an rapport de son corps. Adulte il possède un front marqué. Sa robe du gris-rose au rosé peut être émaillée de filets bleu fluorescents, le rendant facilement identifiable par le pêcheur débutant.

Distribution.

Le pageot est un poisson des mers chaudes à tempérées. Il est très présent en Méditerranée mais on le trouve également en Mer Noire mais aussi en Atlantique.

Habitat.

C’est un habitué des postes relativement profonds, on le rencontre souvent entre 15 et 70 m.
Il aime les fonds sablonneux, rocheux, graveleux mais aussi vaseux où il prélève sa nourriture.

Comportement.

Poisson grégaire, le pageot vit en bancs plus ou moins importants en fonction de l’âge des individus qui le compose.
Il vit au petit large et rentre assez peu en terre. Seuls les jeunes Pageots s’approchent du bord de manière assez isolée.
Si les petits évoluent en compagnies très denses, les plus gros se déplacent en petits groupes.

Alimentation.

Le pageot est omnivore. Son régime alimentaire est assez varié.

Poisson fouisseur, il apprécie les fonds sableux dans lesquels il se plait à fouiller et filtrer le substrat où il prélève parmi la faune benthique présente, vers, petits crustacés, coquillages et mollusques.
Il se nourrit également d’algues, mais aussi de petits poissons et autres céphalopodes qui croisent son chemin.

Reproduction.

Le pageot est un hermaphrodite protogyne.
Ses tissus femelles sont fonctionnels avant ses tissus mâles. En d’autres termes, il nait femelle puis se transforme en mâle au cours de sa croissance.

La période de reproduction de situe de mai à août. Au cours de cette période le corps des pageots s’irise de pigments bleus.

La pêche du pageot.

Le pageot est un poisson recherché par les amateurs de pêche à soutenir en méditerranée. Malgré la méconnaissance relative de son espèce par la grande majorité des pêcheurs sportifs en mer qui lui préfère sa cousine daurade, les adeptes de ce noble poisson se gardent bien de ne pas dévoiler leurs spots de prédilection.

La pêche du pageot se pratique le plus généralement en bateau, en dérive ou au mouillage.

Une canne à buscle équipée d’un montage coulissant et d’un fluorocarbone de 22/100 est un bon compromis pour pêcher ce joli poisson. Les touches peuvent parfois être très fines en raison de la relative petite bouche de ce sparidé, il faut donc rester vigilent et ferrer à bon escient.

Si le pageot adulte peut être réceptif à certains leurres artificiels de type jigs ou madaïs, il est préférable de les agrémentés d’un morceau de crevette ou de calmar. Il reste cependant plus disposé à prendre directement sur un hameçon, un bel appât naturel, tel un ver, une gambas ou un petit calmar.

Une fois le poisson ferré, sa défense est reconnaissable de par ses coups de tête et offre généralement un beau combat pour les gros spécimens. Évoluant en banc, il n’est pas rare de faire des doublés et plus si l’on parvient à fixer les poissons sous le bateau.

Excellent poisson recherché pour sa chair fine, il ravit toute l’année les pêcheurs et les gourmets.

Le pageot Acarné ou Galet.

Le Galet ou pageot Acarné - La pêche plaisir en Pays Catalan

Le Pageot Acarné ou Galet – Pagellus Acarne

Proche cousin du pageot commun le pageot Acarné est très présent en méditerranée. En Catalogne il prend l’appellation de Galet.

Caractéristiques.

Le pageot Acarné peut atteindre une taille de 35 cm. Comme son cousin il à une forme générale plutôt élancée, fusiforme et comprimée latéralement.
Sa couleur générale est plus grise avec des reflets rosés et ses flancs sont plus clairs, voire argentés. La bosse de sa tête est d’un rose plus sombre.
Il est reconnaissable par la tache brune à la base haute de ses nageoires pectorales. Sa ligne latérale est claire et pratiquement droite.
Si ses nageoires sont translucides, à reflets rosâtres, certaines comme la dorsale, l’anale et la caudale peuvent être bordées d’orange sombre.

La bouche, orangée à l’intérieur, porte à l’avant, plusieurs rangées de petites dents et à l’arrière, plusieurs séries de molaires.

La maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 2 ans (entre 13 et 18 cm de longueur).
A l’inverse de son cousin commun, cette espèce est hermaphrodite protandre. D’abord mâle, elle deviendra femelle en atteignant une longueur de 17 à 29 cm, soit entre 2 et 7 ans.

Le pageot Bogavero ou daurade rose.

Le Pageot Bogavero ou dorade rose

La daurade rose est aussi appelée dans le langage courant, beau yeux ou bogue Ravelle.
Elle se différencie du pageot Acarné par une tache noire qui se situe en arrière de la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *